Partagez | 
 

 Black water curse (ouat rpg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
FONDATEURChef des Lost boys

₪ Opération Cobra : 267
₪ Date d'inscription : 30/10/2014
₪ Localisation : Storybrooke


MessageSujet: Black water curse (ouat rpg)   Lun 24 Nov - 20:37





BlackWater, a whole new curse

Contexte • Depuis quand est-ce que Blackwater est là? Dix ans? Trente ans? On ne saurait dire ce que la ville d'Irlande cache pour être sincère. Si son âge est inconnu même des scientifiques, elle semble n'avoir jamais quitté la carte du monde, toujours près de ses rivières et de ses montagnes sans fin. Derrière ses façades de ville parfaite pour le monde entier se cache pourtant les plus sombres secrets qui ne devraient jamais être révélés. Si on oublie la partie ou les suicides sont aussi populaire que les adolescentes en costume de bain sur l'internet, la corruption de la mairie, les disparitions et même le fait que personne dans cette ville ne soit saint d'esprit on pourrait peut-être remarquer ce qui s'y cache si bien.

J'ai fais mes recherches, en tant que bon journaliste, en y habitant pendant plus de trois ans. Je n'ai découvert que très peu sur cette ville sortie de nulle part. Il y a dix ans, lors d'un tremblement de terre en Irlande, la ville fut la seule à tenir debout sur une cinquantaine de kilomètres. C'était tel qu'on aurait crut qu'elle était fait d'acier, que rien n'aurait pu la faire bouger, pourtant les ruines entourant la ville restaient inquiétante. Après avoir fait mainte fois le tour du logis j'ai remarqué que le cimetière était neuf. Ils ont peut-être bougé l'ancien cimetière dans un lieu inconnu, soit tous ceux qui vivent dans cette ville n'ont jamais connu la mort avant 2004, c'est au choix. Les ruines de la ville ne semblaient pas ancienne, certaine bâtisse avaient été inspiré du vingtième siècle et personne dans cette ville ne pouvaient m'expliquer ce qu'elles étaient. Le maire de cette ville est un exemple de gens qu'il ne faut absolument pas rencontrer. Vous devriez entendre son rire qui donne froid dans le dos! Je m'étais glissé dans la mairie pour l'entendre se faire appeler Jafar par son meilleur ami qui lui ce surnommait Hadès de toute évidence. J'ai commencé à me demander si cette ville n'était pas un rassemblement d'aide psychiatrique confiner dans un coin perdu à peu près à ce moment là. Mais oui vous savez!? Un peu comme des projets gouvernementaux visant à remettre en état des gens incapable de vivre en société, libéré, en espérant qu'ils ne s'entretuent pas. Après un moment je m'étais dis que c'était peut-être des noms de code afin que personne n'apprennent leur véritable identité s'ils sont surpris à faire de la corruption. Bref cette ville me donne encore des cauchemars même sept ans après mon départ. Je suis partie après être tombé amoureux d'une jolie blonde qui me faisait de l’œil. Elle était jolie je vous l'admet, mais elle insistait sur le fait que je devais l'appeler "votre majesté" ou encore " ma dame". Comme c'est un rapport que je dois faire à mon patron - surtout pour qu'il me redonne mon emploi- je vous dirai tout ce que ces malades ont raconté lors de ma courte vie au milieu de Blackwater.

« Bon c'est quand qu'on mange ? » « Hey bah je suis un peu occuper là. Tu sais Blackwater et tout! » « Encore ta ville de dingue? Pourquoi le patron voudrait entendre quoi que ce soit qui entoure des gens qui se croient prince et princesse de la ville de seigneur du lochness en Irlande? Trouve une autre histoire Emmanuel! » « Mais laisse moi écrire! Je tiens à parler de Jafar et de ses plans contre la méchante reine Regina! » «Comme tu voudras...mais viens pas te plaindre quand on te croira encore plus fou qu'eux Manu!»

Bon où en étais-je? Le nombre de corps inerte que j'ai pu reporté au petit journal n'avait aucun sens. Des jeunes, des vieillards, des femmes avec de jolies enfants, tous des gens qui n'avaient aucune raison apparente de se donner la mort. À chaque fois que l'on me demandait de choisir une photo pour le journal je remarquais à quel point tous semblaient figer dans le temps. Je n'avais accès qu'à des photos de la même année, aucune photo d'enfance ou d'eux plus jeunes, certains avaient mêmes des peintures en guise de photo de profil. Au début on ce serait crut dans une ville des années cinquante avec peu de chaînes de télévision sauf les internationales, certains insistaient même pour envoyer leurs courriers par pigeon voyageur. Le pire ne fut pourtant pas tout cela, mais bien une soirée particulière qui allait changer ma vie à tout jamais. J'avais surpris, lors d'une soirée organiser par la mairie, une discutions entourant un coup monté. Les deux hommes présent parlaient d'une reine en colère ayant perdu sa fin heureuse qui comptait bien ce venger. Au début je ne m'étais pas tellement poser de questions jusqu'à ce que la femme machiavélique tout droit sortie d'un film d'horreur débarque à la fête pour y faire littéralement brûler un habitant innocent de sang froid. Le mec, il prit en feu devant mes yeux, par un simple geste de main de la sorcière. J'aurais voulu en appeler au bucher, mais j'ai préféré courir très loin de cet endroit quand la peur me secoua. Mon petit séjour de trois ans là-bas m'a permis de voir à quel point cet endroit est juste dément. Y habiter vous rendra fou! La pancarte à l'écart de la ville devrait indiquer " Vous ne serez jamais les bienvenues à Blackwater" car jamais personne ne s'y sentira chez lui. Bonne chance à vous si votre valise vous y emmène lors de vos aventures.

À mon arrivé à Blackwater je pouvais de nouveau sentir cet atmosphère de fou qui y régnait en roi. Cette ville ne changera jamais, mais tout bon journaliste ce doit de suivre son instinct, elle reste un endroit qui attire la curiosité. Il y a des étranger par centaines de nos jours dans les rues de la ville, à croire que tout est normal, mais derrière ses jolies apparences nous savons tous ce qu'elle est réellement. Trop de suicide s'y sont produit, trop de corruption et de faits étrange pour que nous ne venions pas une caméra à la main. Le public pourra enfin découvrir le cœur même de cette organisation diabolique. J'y suis de retour et si jamais mes mots ne s'écrivent plus sur mon blog alors vous serez que je suis mort dans cet endroit.


- Emmanuel Lerwan, 11 Novembre 2001

.


Prend tes rêves et rejoins-nous !
Liens pratiques

Le règlement www
Présentation des groupes www
Explications www
Prédéfinis www
Bottin des avatars www



Seulement 10 lignes minimum!
Se déroule avant la première saison ( Spoiler free)
Beaucoup de personnages encore disponible

THE prédéfinis


Sally Nightmare before christmas
La consulter
Hadès les légendes d'Hercule
Le consulter
Saint-Nicholas Petit papa noël
Le consulter


© Halloween




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://do-you-believe-magic.forumgratuit.be/
 

Black water curse (ouat rpg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Shark in the water
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once upon a tales :: ₪ Once upon a time ₪ :: ➛ The Part foreign :: ➙ Nos Alliés
 :: ➙ Partenaires acceptés
-